Les techniques thermiques2018-03-26T17:19:49+01:00

Les Techniques Thermiques

Laser endoveineux – Radiofréquence

Le Laser et la Radiofréquence

Les techniques endoveineuses modernes

Outre la méthode ASVAL, les Drs Pittaluga et Chastanet ont également contribué au développement d’autres techniques mini-invasives permettant de supprimer la veine saphène dans les cas où la maladie est trop avancée pour pouvoir préserver le tronc saphène : les techniques d’ablations thermiques endoveineuses utilisant la technologie laser ou la radiofréquence. Ces deux techniques se réalisent dans les mêmes conditions de prise en charge et d’environnement chirurgical que la méthode ASVAL (anesthésie locale, sortie très rapide, absence de soins postopératoires) avec des suites également très simples (pas d’invalidité, reprise du travail le lendemain dans 90% des cas). Ces techniques ont d’ailleurs à l’heure actuelle, quasiment remplacé le stripping classique dans beaucoup de pays à travers le monde.

Ces 2 procédures sont pratiquées en ambulatoire. A l’aide de l’échographie, le praticien met en place un cathéter dans la veine au travers d’une simple ponction. Ce cathéter est alimenté soit par une énergie de radiofréquence soir par une énergie laser, et délivre de la chaleur à la paroi veineuse.

A mesure que l’énergie thermique est délivrée, la paroi veineuse se rétrécit et la veine s’occlut.

Une fois la veine malade fermée, le sang se dirige vers d’autres veines saines.

Le choix de la technique revient au praticien, selon les indications de chaque patient.

Les avantages

Les avantages de ces
deux techniques mini-invasives

Pas d’hématome

La veine saphène n’est pas arrachée : il n’y a pas d’hématome.

Minimum de douleurs

Il n’y a pas d’hématome donc il n’y a quasiment pas de douleurs.

Aucune incision

Les fibres ou les sondes sont introduites par simple ponction : il n’y a aucune incision.

En ambulatoire – séjour court

Le patient quitte la clinique une heure après la procédure.

Port du bas de contention

L’absence de traumatisme des tissus permet la courte durée du port du bas de contention (seulement quelques heures).

Pas d’arrêt de travail

Dans l’immense majorité des cas, la reprise du travail est possible dès le lendemain.

Besoin d’en savoir plus ?

Vous souhaitez en savoir davantage ?
Nous exposer en détail votre cas personnel ?
N’hésitez pas à nous contacter

Prendre rendez-vous